« Mémoire vive » souhaite constituer avec d'autres groupes un collectif de réflexion et de sensibilisation aux dangers que présente la montée des nationalismes et des xénophobies de toute origine. Elle entend s'inscrire dans le projet européen « L'Europe pour le Citoyen » afin d'apporter sa contribution à une démarche visant à utiliser la mémoire pour mieux défendre les valeurs de liberté, égalité, fraternité.