Cohérence des actions de Mémoire Vive.

        Afin de poursuivre ses objectifs de lutte contre toutes les formes de racisme, de xénophobie et d'intolérance, « Mémoire Vive » appuie ses actions sur trois axes :

– la mémoire,

– la pédagogie,

– la recherche.

 

Ces thèmes assurent la cohérence nécessaire aux activités qui s'étalent sur l'année.

 

La mémoire s'exprime particulièrement lors de la Semaine du Souvenir qui inclut la date du 21 mai. Elle est à l'origine d’un recueil de témoignages écrits par ceux qui ont vécu la journée de la rafle, et du film « La rafle au cœur ».

 

La recherche fait l'objet de conférences-débats pour favoriser la réflexion et l'esprit critique.  

 

La pédagogie en direction de toutes les couches de la population et de toutes les générations est partout présente, notamment dans les spectacles dont Mémoire Vive ne s'interdit aucune forme (théâtre, films, musique et chants engagés...). Elle donne lieu à des rencontres autour de documents sur les exactions, violences et cruautés qu'ont perpétrées les hommes de tous pays et de toutes obédiences à travers l'Histoire ou dans le temps présent. Elle sous-tend la participation des enfants de l'école aux activités de l'association. Elle donne lieu à l'accueil de groupes souhaitant s'informer sur la question de la Déportation.

 

Ce classement reste arbitraire en raison de l'interdépendance des trois axes d'action de « Mémoire Vive ».